Laurent Komjanc, 42 ans : « une référence » du Geiq 69 !

l-komjanc

Un des premiers bénéficiaires du dispositif mis en oeuvre par le GEIQ dès 1993, Laurent Komjanc a « fait son chemin » depuis qu’il a quitté la Nouvelle Calédonie. Voilà 19 ans qu’il
travaille chez Chanel !

Laurent Komjanc est l’un des pionniers du GeiQ 69 : fin 1993, il a été un des tout premiers à intégrer le dispositif qui venait d’être mis en place. « Un de mes collègues m’a même dit que j’étais une référence au GEIQ ! », s’amuse-t-il à dire, non sans fierté, du haut de ses 42 ans. salarié de l’entreprise de plâtrerie-peinture Chanel (saint-Priest) depuis 19 ans maintenant, Laurent Komjanc « fait son chemin », selon ses propres termes. aujourd’hui ouvrier hautement
qualifié, il organise le travail, assure les approvisionnements… « Je gère le chantier », explique-t-il, précisant qu’il fait office de chef d’équipe depuis quelques temps déjà.

« Surtout, ajoute Laurent Komjanc, j’aime mon métier. Je ne fais jamais la même chose. J’apprends tous les jours, le plus souvent en observant les autres. C’est très enrichissant ». et de confier : « Tout ce que j’ai appris sur le terrain, toutes les astuces techniques,
je les transmets aux jeunes qui travaillent avec moi, en particulier les jeunes GEIQ ». Le peintre expérimenté qu’il est, se souvient alors des difficultés qu’il a rencontrées dès son arrivée en métropole, après avoir quitté la nouvelle Calédonie, les siens et son emploi d’apprenti
en carrosserie. il cherche du travail, effectue diverses missions en intérim… Jusqu’à ce jour d’avril 1993 où un ancien copain de classe l’oriente vers une Mission Locale… qui l’informe de la création récente du GeiQ 69.
on lui propose alors un emploi chez aubonnet, une entreprise de peinture implantée à Cours-la-Ville. il accepte aussitôt et participe à un chantier d’isolation de façades à neuville-sur-saône. « Ça m’a plu. J’ai ensuite enchainé sur un chantier en intérieur,
peintures et sols. La machine était lancée ! », témoigne Laurent Komjanc. Puis vient le moment de passer devant un jury qui doit lui accorder une qualification reconnue par la profession. Cette qualification en poche, Jean Chanel, un des fondateurs du GeiQ 69,
lui propose aussitôt un emploi qui conduira à une embauche en CDi avec le titre d’aide monteur en isolation. Dix-neuf années ont passé depuis…